In memoriam Jacques Putinier

µ

Jacques Putinier était le fils díun cousin au 4e degré díHenri Jaillard, de Lison [Louise] de Raucourt et de Magdeleine Lepercq. Il était commandeur de la Légion díhonneur, ainsi que son père, et le père de celui-ci était chevalier de cet ordre national. À ce titre, il appartenait à líAssociation des honneurs héréditaires (AHH), qui se propose de réunir les personnes comptant dans leur lignée agnatique au moins trois membres consécutifs de la Légion díhonneur.

µ

La vie courageuse de notre ami décédé cet été mérite une mention particulière.

D'une famille d'officiers, il était entré à Saint-Cyr en 1945. Lieutenant en Indochine, il y est grièvement blessé et perd l'usage de la vue et de la main gauche à 24 ans.

Il entame alors une vie civile. Diplômé de Sciences po., il est élu au conseil municipal de Paris et au conseil général de la Seine, et fait carrière à la SAVIEM-Renault.

Il sera vice-président de l'Union des aveugles de guerre et de l'Association Valentin-Haüy, spécialement chargé des groupes de province.

Il s'adonne à de multiples sports avec assiduité et volonté.

Marié en 1951 à Marie-Joseph Roy, qui sera durant cinquante-quatre ans "ses yeux", ils auront quatre enfants. Son beau-père, chirurgien et père de dix-sept enfants, sera tué par l'Occupant lors d'une tentative pour rejoindre la Résistance.

C'est à cet acharnement à vivre et à se dévouer, pour le souvenir de ces deux familles Putinier et Roy, qu'il était nécessaire de rendre hommage.

Sa fille, Mme Philippe Bon, est le 345e adhérent de l'AHH. Nous attendons que son fils Laurent vienne y assurer la pérennité du nom.

In Bulletin de l'Association des honneurs héréditaires (AHH),

n° 47, novembre 2005.

in La gazette de l'île Barbe n° 64, printemps 2006

Sommaire